Organismes / Soudan - CIRS

Centre International de Recherche Scientifique

Organismes / Soudan

  • Nom du pays : Soudan.
  • Nom officiel : République du Soudan.
  • Nature de l'Etat : République présidentielle
  • Hymne National :

Géographie

  • Superficie : 1 886 068 km2.
  • Capitale : Khartoum.
  • Frontières : Egypte, Libye, Tchad, République Centrafricaine, Soudan du Sud, Erythrée, Ethiopie.

Population

  • Nombre d'habitants : 34 millions (2012).
  • Langue(s) : Arabe (officielle), anglais, dialectes tribaux.
  • Religions : Musulmans (70%), Animistes (20%), Chrétiens (5%), autres (5%).

Economie

>Les principales ressources du Soudan sont le pétrole, le coton, le sucre, les arachides et la gomme arabique.

>Le pays dispose d'un fort potentiel de développement de son agriculture grâce à ses millions d'hectares de terres cultivables et de pâturages. Seules 18% des terres sont actuellement exploitées.

>Grâce aux acacias de ses forêts, le Soudan est le premier producteur mondial de gomme arabique.

>Le Soudan possède également un riche sous-sol (or, amiante, chrome, manganèse, gypse, mica, talc, fer, plomb, uranium, zinc, cuivre, cobalt, granit, marbre, nickel, argent et étain) qui n'est pas encore exploité.

>La partition du pays en juillet 2011 aura un fort impact sur l'économie du pays car 80% de la production de pétrole provient des gisement situés au sud. Pour palier à la perte des revenus pétroliers, le Soudan mise sur le développement du secteur privé et de l'agriculture.

Histoire

>Environ 2500-1500 ans avant notre ère, l'actuel Soudan est le royaume de Kerma, connu des Egyptiens sous le nom de "pays de Coush".

>VIème siècle : arrivée de missionnaires chrétiens venus de Byzance. Le pays est alors divisé en une multitude de petits Etats chrétiens.

>IXème siècle : arrivée des Arabes en Egypte et au Soudan. La religion musulmane et la langue arabe s'ancrent dans la culture et l'identité du Nord du pays, tandis que le Sud, encore inaccessible par ses régions marécageuses, reste à l'écart.

>En 1821, le Soudan est envahi par les armées de Mehmet-Ali, vice-roi d'Égypte, avec l'aide de l'Angleterre. La conquête égyptienne, qui s'étend au sud, unifie le pays pour la première fois de son histoire.

>1881 : révolte nationaliste du chef religieux Muhammad ibn Abdallah, dit le "Mahdi", qui inflige une défaite écrasante à l'armée envoyée par Le Caire. Ses troupes seront finalement défaites en 1898.

>De 1898 à 1956, le Soudan est sous contrôle de l’Empire britannique, qui favorise le développement économique du Nord tout en négligeant le Sud. Il faut attendre 1946 pour que le Soudan devienne une seule entité administrative. Mais le lien entre le Nord et le Sud reste superficiel depuis près d'un siècle, au-delà des différences ethniques, culturelles ou religieuses.

>La montée d'un nationalisme soudanais au début du vingtième siècle oblige l'Egypte et l'Angleterre à accorder un gouvernement propre au Soudan en 1953. L’indépendance est proclamée le 1er janvier 1956.

>De 1956 à 1972, le Soudan connaît une série de gouvernements parlementaires instables et de coups d'état militaires. Cette instabilité politique s'accompagne d'une guerre civile entre le Nord et le Sud.

>En 1972, l’accord d’Addis-Abeba, signé entre le gouvernement de Khartoum et la rébellion sudiste, confère au Sud un statut d’autonomie.

>En 1978, des gisements de pétrole sont découverts dans le sud du pays. Le pétrole, dont l'exportation débute en 1999, constitue un facteur d'exacerbation de la guerre civile.

>En 1983, un conflit éclate entre le gouvernement central et une rébellion dans le sud du pays, le SPLM (Mouvement Populaire pour la Libération du Sud). La guerre civile, entretenue aussi bien par le pouvoir en place que par la rébellion, va faire près de deux millions de morts et plusieurs millions de personnes déplacées entre 1983 et 2002.

>En 1989, le militaire Omar El Béchir accède au pouvoir par un coup d'Etat. Il instaure une politique d'arabisation forcée du sud du pays.

>Le 9 janvier 2005 : signature d’un accord de paix entre le gouvernement central et le SPLM. Cet accord met fin à plusieurs décennies de guerre civile et prévoit un régime d'autonomie de 6 ans au Sud Soudan, période à l'issue de laquelle un référendum d'autodétermination sera organisé.

>En janvier 2011, un référendum d’auto-détermination pour le Sud Soudan est organisé : 98% des Sud Soudanais se prononcent favorablement pour l’indépendance de leur région.

>Le 9 juillet 2011, le Soudan du Sud accède à l’indépendance. Le Soudan, qui reconnaît aussitôt la future république, perd ainsi 24% de son territoire et 20% de sa population. La démarcation de la frontière, le partage des revenus pétroliers et la prise en charge de la dette extérieure du Soudan restent un défi pour les deux pays.


Mentions légales - Contact

Copyright © 2013 - www.cirs.info - Tous droits réservés